#11 – J’ai faim…

"Le jeûne est pour le monde intérieur ce que les yeux sont pour le monde extérieur"

Les dernières semaines, je me suis chauffée pour me faire un petit jeûne (j’insiste sur l’accent circonflexe…), me disant que, de toute façon je suis bloquée à la maison, et que c’est donc le moment idéal pour tenter ! Si tu veux en savoir plus sur le déroulé, j’ai documenté mon parcours sur mon Instagram perso. Du coup, aujourd’hui, j’avais envie de te raconter mon aventure un peu plus en profondeur, et ce que j’en retire finalement…

Pour re-situer, jêuner, c’est ne pas manger d’aliments solides pendant un ou plusieurs jours. En gros tu te nourris à base d’eau, de tisanes et éventuellement de bouillon. Alors, évidemment, c’est pas fait pour tout le monde, et ça ne se pratique pas n’importe comment ! Si tu veux te lancer, je te conseille de te renseigner soit sur des séjours jeûne, soit avec un accompagnement à distance (Anne-Flore Laurec de Powerful Belly en propose), soit au moins de lire des livres/articles et de te préparer bien à l’avance (c’est ce que j’ai fait).

5 idées reçues sur le jeûne vs moi !

1. On jeûne tous depuis la nuit des temps

C’est vrai ! Dans de nombreuses religions, si ce n’est toutes, on pratique le jeûne (carême, ramadan, etc.), et c’est considéré comme un chemin spirituel fort (je t’en parle plus bas). 

Mais il nous arrive de jeûner de manière involontaire : lorsque l’on est malade et que l’on arrive pas à manger par exemple. D’ailleurs, les animaux le font également naturellement pour se mettre en retrait et soigner sa maladie/blessure. C’est même conseillé pour se détoxifier de tout ce qu’on absorbe au quotidien dans notre alimentation.

2. Le jeûne c’est spirituel

Il y a autant de raisons de jeûner que de personnes qui pratiquent ! Et si personnellement j’ai essayé de le faire dans cette démarche spirituelle (j’insiste sur ‘essayé’), ce n’est pas le cas de tout le monde (à l’image des différentes formes de jeûne : intermittent, monodiète,…). Le jeûne mène indéniablement à l’introspection, et mon seul regret c’est de ne pas avoir plus poussé sur ce chemin (faute d’énergie) pour en tirer un maximum. Si c’était à refaire (je le referais peut-être mais autrement), je préparerais autant mes activités introspectives et spirituelles que mes ‘menus’. 

3. On peut pratiquer du sport en jeûnant

Un grand oui ! Et c’est même vivement conseillé ! Evite quand même les sports cardio, sauf si tu te sens d’attaque, et privilégie les pratiques douces comme le yoga ou la marche. Perso, promener mon chien était déjà une épreuve en soi, et j’ai abandonné le yoga dès le deuxième jour. Bah oui, mon corps était bien trop occupé à s’auto-alimenter pour mes fonctions de base, et je n’avais aucune énergie pour quoi que ce soit d’autre. 

4. Le 3ème jour est le plus difficile

A partir du 3ème ou du 4ème jour, ton corps fait une détoxication complète et se libère de tout ce qui est nocif. Tu fais pipi foncé, et tu peux te retrouver dans un mal absolu. Personnellement, ça ne m’est pas arrivé (disons que je ne me suis pas sentie pire que le reste du temps) peut-être qu’il m’aurait fallu quelques jours de plus pour ressentir ça. 

5. On a un regain d’énergie pendant / après le jeûne

Normalement, après le 3ème jour et sa détox, un regain d’énergie arrive et tu te sens comme une fleur ! Tu te doutes bien que comme ce fameux 3ème jour n’a pas eu lieu chez moi, bah le regain d’énergie au 4ème non plus ! Et pour ce qui est d’un regain d’énergie après le jeûne, je ne le qualifierais pas comme tel… En fait, tu as de l’énergie tout simplement et comparé à celle que tu n’avais pas pendant le jeûne, c’est vrai que ça change tout !

Finalement, je dirais que même si c’était une épreuve compliquée pour moi, d’un point de vue physique, ça m’a tout de même permis de reposer ce corps et cet esprit que je ne ménage pas en temps normal. Peut-être que je retenterais l’aventure, peut-être pas, peut-être autrement, mais ce qui est certain c’est que cette aventure ne m’a pas laissée indifférente. 

Je me permets juste de te rappeler que ça n’est pas parce que ça s’est passé comme ça pour moi, que c’est pour tout le monde pareil ! Chacun.e vit le jeûne à sa manière, avec plus ou moins d’entrain, d’énergie et de possibilités. 

Le rituel

Période de jeûne ou confinement, les jours se suivent et se ressemblent. Pourquoi ne pas t’installer une routine du matin ?

La potion

Quand tu fais un jeûne et que tu en as raz la casquette de l’eau ou des tisanes, le bouillon est la potion magique idéale !

Laisser un commentaire