#28 – Journal mon beau journal

"J'écris seulement si quelque chose me coule du coeur jusqu'aux mains"

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé griffonner des choses dans des cahiers : des histoires, des listes, des idées, quelques fois des symboles… Mais écrire, c’est vraiment, mais genre vraiment mon truc ! Quand j’étais petite, j’avais même une sorte de journal intime dans lequel je consignais toutes mes journées, mes formules magiques et autres idées (si jamais je remets la main dessus, t’es pas prêt.e du tout !)

J’ai commencé il y a quelques temps une sorte de thérapie par l’écriture qui consiste à me poser des questions sur ma vie et d’en écrire les réponses dans un journal. C’est hyper chouette parce que ça m’oblige à réfléchir à des choses auxquelles je n’avais même pas prêter, et ainsi à faire du tri dans ma vie pour me concentrer sur les choses essentielles.

Crayon, stylo, choisis ton arme !

Big fan du journaling en toutes circonstances – je te rappelle que j’ai 6 carnets au quotidien qui me servent à tout un tas de choses : noter mes idées et projets, faire mes comptes, écrire mes to-do lists, étudier le tarot , peindre et coller, ou encore décrypter mes rêves – je peux t’assurer qu’écrire (même si tu n’aimes pas ça) est une sorte de cure du mental !

Un journal ‘intime’ peut jouer différents rôles. Il peut être un confident quand tu ne sais pas à qui parler, un support d’expression personnelle, un outil pour clarifier tes pensées… Il peut aussi être une source de réconfort pendant des périodes troubles…

J’ai lu dans le Manuel d’autothérapie par l’écriture que « c’est en comprenant ton passé que tu peux construire sainement ton avenir ». Et là ça m’a fait tilt ! C’est vrai, je suis souvent en train de dire à qui veut l’entendre qu’en analysant sa vie, on peut mettre en place des actions concrètes pour s’accorder avec nos moments plus bas (par exemple avec les cycles) ou bien au contraire pour exploiter à fond nos moment les plus hauts. Si ça fonctionne d’un point de vue quantitatif (en trackant tes humeurs par exemple) ça peut aussi le faire à un niveau qualitatif !

Concrètement, on peut affirmer que nos souvenirs définissent qui l’on est aujourd’hui. C’est vrai quoi, y-a-t-il une seule chose en toi qui ne soit pas façonné par ton passé ? Alors, à ton avis, à quel point c’est intéressant d’étudier tes souvenirs, pour mettre dans le présent des choses concrètes pour agir sur ton futur ? Attention, je ne dis pas ici que tu as fait que du mauvais dans ton passé et que ça pue du cul pour ton futur ! Tu peux aussi retenir le positif pour le réitérer encore et encore !

En fait, écrire ce que tu ressens ou expérimentes au moment où ça arrive te permet de revenir dessus des jours, semaines, ou mois après, pour t’aider à avancer sur ton chemin de vie ou bien voir celui que tu as parcouru depuis. Si en plus tu donnes un sens et un objectif précis à ton journal, c’est tout bénef’ puisqu’il te permettra d’étudier des choses de ton quotidien en profondeur. Que tu écrives les synchronicités de ta journée pour les étudier et te propulser vers l’avant, ou bien tes fiertés et réussites et pourquoi/comment tu as réussi tout ça, la seule vraie règle est d’avoir un journal assez petit pour pouvoir l’emmener partout avec toi. J’ajouterais à cela qu’il doit être assez joli pour que tu aies vraiment envie d’écrire dedans.

Le plus difficile parfois c’est de se lancer, et pour cela, la recette est finalement très simple. Trouve le plus joli des carnets du monde et le stylo le plus confortable avec lequel tu aurais envie d’écrire des heures durant. En ouvrant ton carnet pour la première fois, pose tes intentions sur ce que tu vas y barbouiller (tu peux même te créer une sorte de petite charte d’écriture pour poser le truc). Enfin, crée-toi un rituel quotidien/hebdomadaire (ou autre) pour utiliser ton journal (je te propose une idée de rituel un peu plus bas).

Quelle que soit la forme que va prendre ton journal, tes souvenirs créeront une boucle rétroactive positive qui t’aidera à faire face au doute de manière constructive. Une sorte de cheerleader personnalisé de toi à toi ! Alors, t’attends quoi pour sortir tes pom-poms ?

Le rituel

Pour être sûr.e de remplir ton journal, le meilleur moyen c’est de créer un rituel, quelle que soit la fréquence que tu veux le pratiquer. 

La potion

On m’a demandé l’autre jour ce qu’on pouvait faire avec son eau de lune. Cette semaine je te propose d’en faire un spray pour la créativité !

10 choses que tu peux explorer avec ton (tes ?) journal :

  • tes rêves en les interprétant (je t’en parle ici et ) ;
  • la gratitude en y notant tous les jours ce pour quoi tu es reconnaissant.e ;
  • tes idées en leur donnant vie sous toutes les formes possibles ;
  • tes pratiques spirituelles, en les y consignant ;
  • tes pratiques artistiques si tu en as ;
  • les synchronicités de la vie ;
  • tes relations en écrivant des lettres aux personnes à qui tu as des choses à dire ;
  • ton humeur quotidienne en l’intégrant à un tracker tout coloré ;
  • tes réponses à des questions ou « journal prompts » trouvés sur le web ;
  • tes qualités, défauts, valeurs, besoins, envies,(…) pour les voir en face.

Laisser un commentaire