#22 – Emotions, etc…

Je sais pas toi, mais perso, en ce moment, je suis colère ! Je ne sais pas vraiment d’où ça vient (enfin si, un peu vu l’état du monde actuel) mais c’est une colère bien ancrée dans mon coeur et qui fait que parfois, j’ai des réactions disproportionnées pour de petites choses (genre l’amoureux qui a pas débarrassé son assiette après manger…). 

J’ai perdu vachement de temps à chercher d’où me venait cette colère, et foncièrement ça m’a pas aidée du tout. Déjà parce qu’il y a bien trop de raisons différentes que je ne peux pas solutionner, et que même si je me débarrasse d’une des raisons de ma colère il en aura toujours de nouvelles. Alors je suis toujours en colère, mais c’est pas grave ! 

Je ne suis pas qu'amour et lumière

Deux choses. Il est tout à fait sain d’avoir des sentiments et émotions négatives comme la colère, la jalousie, la peur ou encore la tristesse (liste carrément pas exhaustive du tout !). On a en effet tou.te.s une part d’ombre au même titre que celle de lumière et lutter contre cette ombre prend beaucoup plus d’énergie que de simplement l’accepter.

Attention, je ne dis pas que c’est facile, hein, bien au contraire ! C’est juste qu’une fois acceptée, cette part te fait économiser une énergie considérable que tu peux mettre au profit d’autre chose. On va faire une analogie plus concrète. Ce complexe physique que tu mets une énergie folle à essayer de cacher serait moins énergivore si tu l’acceptais juste.

Et donc j’en reviens au point précédent : c’est pas facile. Bah non. Parce que rien dans la vie n’est facile (sinon ce serait presque chiant). Alors sur le chemin pour accepter ta part d’ombre, peut-être peux-tu l’identifier, la travailler et même devenir pote avec !

 

On dit souvent qu’on reconnait l’existence de quelque chose lorsque l’on met un mot, un nom dessus. Du coup, ce que je peux te conseiller c’est d’écrire à propos de tes sentiments négatifs (au cas où t’aurais pas encore remarqué, je suis pro self-journal) ou au moins d’en parler (à un.e psy, à un.e ami.e, à ta famille). 

 

Enfin, si c’est trop difficile de mettre des mots dessus, tu peux toujours “purger” (c’est pas très ragoûtant) ces émotions en les redonnant à la Terre. Oui, tu as bien lu ! (retrouve la marche à suivre dans la fiche rituel de la semaine, un peu plus bas).

En fait, lorsque tu choisis de donner tes émotions négatives à la terre, tu fais confiance à ta  connexion avec le monde naturel dans lequel nous vivons et l’Univers qui alimente tout ce bazar. La Terre transforme avec amour ta colère en lumière, ta tristesse en engrais, donc pas besoin de te sentir coupable de lui décharger. Remercie-la juste bien après avoir fait cela, comme quand tu cueille un fruit ou que tu ramasses un cailloux.

 

En travaillant de cette façon avec tes émotions, tu reconnais finalement que ce n’est que de l’énergie, comme tout le reste ! Elle peut être utilisée positivement ou négativement et il n’y a que toi qui sait ce que tu peux en faire. Parfois la colère est un moteur pour faire bouger les choses, la tristesse permet d’aspirer à une vie plus douce, la frustration impulse un élan créateur, etc… Sois donc proche émotions positives, et encore plus de tes émotions négatives…

Le rituel

On part donc sur un rituel pour rendre tes émotions négatives à la terre, parce que ça va bien 5 minutes de se les trimballer !

La potion

Et si vraiment tu es bardé.e de mauvais sentiments, voici la recette d’une huile de massage calmante bien comme il faut.

Laisser un commentaire