#34 – Tu veux ou tu veux pas

"Il est raisonnable de demander l'autorisation avant de vouloir exiger quoi que ce soit"

Ça m’arrive de temps en temps que des client.e.s, lors d’une consultation tarot, me posent des questions à propos d’autres personnes, qui ne sont pas dans la pièce. La réponse que je leur sors c’est “si vous voulez savoir, appelez-cette personne” ! Déjà je suis pas convaincue de pouvoir les aider à en savoir plus sur des personnes qui ne sont pas là, et surtout, il est où le consentement là ?

It's a yes !

Le consentement en magie, développement personnel, spiritualité (ou toute autre discipline d’ailleurs), c’est, à mon sens, ce qu’il y a de plus important, avant même de poser ses intentions ! Et pourtant on y pense pas forcément !

Pourtant, dans la wicca, ne dit-on pas Si ça ne fait de mal à personne, fais ce que tu veux ? Certes, un sort pour filer un coup de pouce ne fait pas forcément de mal, mais il est important de demander avant à la personne son consentement pour lancer le sort. Non seulement c’est une question d’éthique, mais en plus, on ne balance pas un truc sur quelqu’un.e sans lui en parler !

Mathilde Morrigan prend comme exemple les love spells pour illustrer le propos, rappelant que faire une love potion pour forcer quelqu’un à tomber amoureu.x.se de toi est un irrespect total du consentement de la personne. Mais en vrai, c’est pareil avec tout, quel que soit le domaine.

On en parlait avec Marine de Ohana Yoga School, le consentement c’est tout aussi important pendant une séance de yoga, parce que souvent les profs se permettent de te replacer dans tes postures, et parfois, t’as juste pas envie qu’on te touche. ET C’EST OK ! 

Ça me rappelle un truc qui s’est passé à la boutique une fois ! J’accueillais une taromancienne en consultations pendant quelques jours et un client entre dans la boutique pour se faire tirer les cartes. La séance lui plait tellement qu’ils continuent par discuter, et le type lui explique que tous les jours de sa vie il suit son intuition, il ressent les énergies et qu’il aime bien se connecter aux gens pour faire parler leur propre intuition. Il propose d’ailleurs à ma taromancienne d’essayer ! Amusée et intriguée, elle dit oui et les voilà partis pour une session ! Je ne sais pas vraiment ce qu’il lui a dit, mais ça a eu l’air de lui plaire puisqu’ils se sont échanger leurs Facebook pour discuter. Quelques semaines plus tard, elle revient à la boutique, et lorsque je lui reparle de ce type, elle me raconte qu’il a voulu l’inviter dans un groupe Facebook qu’il anime pour pratiquer son “art” et qu’il serait amené à se connecter à elle (ses guides, énergies, etc…) sans sa permission. Autant te dire qu’elle l’a bloqué tout de suite, sans demander son reste ! 

Hé ben ça c’est un flagrant exemple de non-consentement ! Alors que ce soit dans le tarot, en magie, au sport, ou dans n’importe quelle autre discipline, respectons le consentement des autres, parce qu’il n’y a pas que dans l’intimité qu’on partage des choses qui le nécessitent.

Laisser un commentaire