#33 – Rituels

"Le rituel permet non pas de répéter de façon stérile une gestuelle immuable, mais de perpétuellement recommencer, la même chose, certes, mais indéfiniment nouvelle."

Comment ça va toi ? Perso, je suis un peu triste de ne pas avoir fêté litha ce mois-ci, mais le temps n’était clairement pas avec moi, autant niveau météo que niveau timing ! Pas grave, j’ai tout juillet pour me rattraper et me préparer pour Lughnasad ! J’aime bien faire des rituels pour les sabbats, pas forcément très longs ou compliqués, mais plutôt à l’intuition.

D’ailleurs, l’autre jour à la boutique, une cliente m’a demandé ce qu’elle pouvait faire de ce qui lui reste quand elle fait des rituels ! C’est une excellente question, et je me rends compte que je ne t’en ai jamais parlé, alors aujourd’hui je répare cette infamie !

Circulez, y'a plus rien à voir !

Souvent pour des rituels, on allume des bougies, on fait brûler de l’encens ou des bâtons de fumigation, on crée des trucs… Bref il se passe un tas de choses et c’est souvent aussi qu’il reste des petits détritus, genre un cul de bougie, un charbon à moitié cramé, etc… qu’on hésite à jeter à la poubelle. Il y a autant de possibilités que de praticien.ne.s, et souvent, on aime bien faire aller ces résidus au gré des 4 éléments. 

Pars du principe que ces ingrédients et objets que tu as utilisé pour ton rituel ou ton sort sont plus ou moins “sacrés” puisqu’ils ont été manipulés dans un but magique/spirituel/divin. 

Du coup c’est vrai que les foutre dans un sac noir et les envoyer vers la décharge la plus proche ou l’incinérateur, c’est pas ouf.

Déjà, il y a probablement des trucs que tu peux réutiliser, genre tes outils (cuillère, couteau, contenants…) ! Tu peux les purifier pour t’en resservir la prochaine fois, avec de la sauge, de l’encens, du sel ou juste sous l’eau claire. Pareil, si ta bougie n’a pas fini de se consumer, tu peux la faire brûler plus tard (genre les jours suivants) pour la même intention, ou bien la conserver pour d’autres choses.

Pour ce qui est des ingrédients que tu utilises (herbes, cendres, papier,..) quel que soit le rituel, tu peux les laisser dans la nature (sauf matières dangereuses et non biodégradables), et les offrir aux éléments :

  • en jetant au feu tous les restes de rituels de purification, bannissement, transformation, guérison ou sexualité.
  • en versant dans l’eau tous les restes de rituels en lien avec la consécration, les émotions, l’intuition et l’introspection.
  • en enterrant dans la terre tous les restes de rituels en lien avec l’attraction, la prospérité, l’abondance, le travail, la croissance, la fertilité ou encore la stabilité.
  • en lançant dans l’air tous les restes de rituels en lien avec la réflexion, l’intellect, la communication, ou la protection.

Parfois, certaines choses ne se mettent dans la nature, pas plus qu’ils ne se jettent. Tu peux dans ces cas les mettre dans un pot en verre fermé hermétiquement et le ranger. D’ailleurs, pour prolonger certains rituels, tu peux aussi les mettre en pot en entier ! Par exemple si tu fais un rituel pour une personne (avec son consentement bien sûr), il est de coutume de l’enterrer près de chez elle. Mais si tu veux pas passer pour un.e weirdo, tu peux toujours lui donner les restes dans une fiole (un peu comme un spell jar).

De manière générale, fais comme tu le sens, si tu penses qu’un rituel s’enterre plutôt que de le jeter au feu, suis ton intuition ! Et si ça marche avec les rituels, ça fonctionne aussi avec tes autels (pour ce que tu ne veux pas garder), les offrandes (à déposer en nature avant qu’elles ne pourrissent) et les sorts que tu crées. 

Laisser un commentaire